• Dominique Delaporte

Solidarité ? vous avez dit solidarité ?

Cà va me faire du bien de parler comme un vieux crouton... !

Aujourd’hui, je vous propose un article un peu différent des précédents mais je ne peux m’empêcher d’écrire. Ceci est un coup de g.. en réponse à certains jeunes diplômés estimant que la cohorte des diplômés 2020 s’est sacrifiée au profit des « boomers » (interview Europe1 de ce matin).

Monsieur le jeune diplômé d’HEC, ce n’est pas le plan de relance de septembre 2020 et ses 100 milliards qui vont obérer votre avenir. Faites votre vie ! Et relisez « le paradoxe de la Reine rouge ».

J’ai fait partie d’une cohorte elle aussi dite « sacrifiée » car j’ai passé mon bac en 68. Je suis donc en plus un boomer. J’ai fait des études formidables à l’ESC de Rouen et puis j’ai fait ma vie professionnelle et personnelle sans trop me préoccuper de ma retraite.

Vous dites que vous être « sacrifiés » pour les vieux ! UN : connaissez-vous le mot famille, votre famille ? et DEUX : et le mot Solidarité ? Vous avez déjà oublié les milliers de personnes : médicaux, pompiers, paramédics, employés des grandes surfaces, éboueurs ... qui eux aussi ont pris des risques pour que vous puissiez écrire votre diatribe aujourd’hui ? Relisez un peu le sens du mot « sacrifié » dans votre Larousse...

et TROIS : on ne peut pas compter sur l’état providence éternellement. 

Sans en être le défenseur, il me semble que le plan de relance de septembre 2020 promet de nombreuses pistes de développement /opportunités, si vous prenez le temps de lire entre les lignes. Moi qui suis encore Chef d’entreprise, et malgré mon âge, je vais lancer une activité, histoire de participer SOLIDAIREMENT et BENEVOLEMENT à la relance économique.

Par contre je suis beaucoup plus inquiète pour les enfants de primaire, car, 6 mois sans école dans leur courte vie, c’est une éternité. Pour eux, le temps perdu ne se rattrapera peut-être pas. Il va falloir « mettre le paquet » sur cette cohorte. Malgré tout, ils avancent tous ensemble en même temps.

Et mon autre sujet de préoccupation, comme je l’ai écrit pendant le confinement, c’est la culture.


Ah oui, j’ai failli oublier : je suis bénévole dans plusieurs associations d’accompagnement de créateurs d’entreprise et dans l’ESS (tiers lieux). Pour moi le mot Solidarité a beaucoup de valeur.

Photo Toa Heftiba Unsplash

  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

©2019 by Dominique Delaporte. Proudly created with Wix.com