• Dominique Delaporte

Ne devient pas Chef d'Entreprise qui veut !

Cette semaine, dans le cadre de mon bénévolat auprès d’INITIATIVE Nice-Côte d’Azur, j’ai informé un petit groupe d’une dizaine de porteurs de projet sur le processus de création d’entreprise.


Bien sur les attentes des participants en début de séance sont sans surprise : statuts et business plan ! Mais les doutes quant à la capacité de devenir Chef d’entreprise, personne ne les évoque.

A l’issue de 3 heures et demi d’échanges et d’information, les porteurs de projet ont revu leurs attentes et sont conscients du fait qu’il faut respecter la démarche de création dans le bon ordre : plan marketing, plan stratégique, plan d’actions commerciales, plan de financement, plan de trésorerie pour arriver enfin à la rédaction du Business Model et du Business Plan qui est donc la compilation des différents plans.

Tout cela demande du temps et beaucoup d’énergie, mais ce sont les conditions pour réussir!


Mais ce que j’apprécie par-dessus tout lors de ces matinées d’information, c’est de faire comprendre aux futurs créateurs qu’ils vont devenir Chef d’entreprise et qu’être chef d’entreprise c’est tout,… sauf un métier qui s’apprendrait dans les livres !

Être Directeur de BU (Business Unit) est un métier : il y a une quantité de formations pour cela, certaines très chères et pas toujours efficaces. Un Chef de service ou de BU n’est jamais seul à prendre une décision. Quand je dirigeais des entreprises en tant que salariée, je devais soumettre ma stratégie à l’organe de gouvernance, qui décidait alors de valider, après discussion, mes propositions. Ensuite je mettais en œuvre le projet.


Quand on est patron, il n’y a personne pour valider ou non les projets. Être seul pour prendre des décisions, être « maitre de son destin » professionnel, reste l’apanage du seul Chef d’entreprise. Ce pouvoir est à la fois excitant et hyper « casse-figure » !


Comme je l’explique dans mon livre « Manuel de survie du créateur d’entreprise : tome 1, le marché et la politique commerciale », être Chef d’Entreprise est une attitude, un état d’esprit, un « style de vie » professionnel.

Après plus de 35 ans d'expérience professionnelle comme responsable d’entreprise, voilà comment j’envisage l’idéal du patron de PME :

Il ne sait pas tout faire, heureusement ! Par exemple, il ne sait pas, comment monter un bilan. Par contre il sait le lire, il en comprend le mécanisme et son utilité, il sait quelles sont les données nécessaires à fournir pour monter ce bilan, et échanger avec son expert-comptable. Il n’est pas banquier mais il est capable de demander une ligne de trésorerie quand c’est nécessaire, ou « vendre » son projet et demander un prêt de développement. Il n’est pas DRH, mais il sait gérer les conflits, animer les équipes. Il n’est pas Directeur Commercial et pourtant c’est le meilleur représentant de son entreprise et il est capable de bâtir le plan d’actions commerciales. Le Chef d’entreprise n’est donc pas un couteau suisse !


Il est un Chef d’orchestre : il ne joue pas de tous les instruments, même s’il sait bien jouer d’un instrument. Par contre il comprend le rôle de chaque instrument dans l’orchestre, il sait les faire jouer ensemble en respectant une partition qui est en fait la stratégie qu’il a écrite. Il maîtrise à fond son Business Plan, parce que c’est lui qui l’a écrit. Il connait son marché, ses clients, ses concurrents, ses opportunités de développement.


Surtout il sait déléguer et contrôler. Rappelez-vous : on ne délègue que ce que l’on sait faire pour pouvoir contrôler et corriger éventuellement ! Essayez plutôt de comprendre et d’apprendre ce que vous ignorez du « métier » !


Voilà donc les traits de caractère que je crois nécessaires à un futur Chef d’entreprise : humilité (car c’est toujours le marché qui a raison), grande capacité d’écoute (pour s’adapter à l’évolution de son environnement), opportunisme, volonté et persévérance, enthousiasme, énergie, goût (mesure) du risque, adaptabilité, autonomie, persévérance, vision et intuition, optimisme. Il doit être capable de surmonter la solitude décisionnelle, faire preuve d’anticipation et il est très, très, résistant au stress.


Impossible ? Pas du tout … Vous ne le savez pas encore mais beaucoup d’entre vous peuvent se retrouver dans cette personnalité ! Sinon, acceptez vos faiblesses et transformez les en forces ! 


Photo : Manuel Nageli - Unsplash

3 vues
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

©2019 by Dominique Delaporte. Proudly created with Wix.com