• Dominique Delaporte

Métier : Chef d'entreprise (3)

Mis à jour : 29 juin 2019

En exergue du film d’Yves Robert « Courage, fuyons » on peut lire cette citation de Jules Renard : « N'écoutant que son courage, qui ne lui disait rien, il se garda bien d'intervenir ».

Je choisis la version suivante : « .. il fit demi-tour et prit ses jambes à son cou ». Pourquoi ?


Je suis en cours d’écriture d’un module de 3 heures sur le « métier : Chef d’entreprise » à destination des porteurs de projet. Le contenu évolue au fur et à mesure que je déroule l’écheveau, petit écheveau,  de la littérature sur le responsable d’entreprise. Ma recherche ne porte pas sur le management d'équipe, ni sur le savoir ou savoir-faire mais sur le métier...


Dans le déroulé du module, j'insiste sur un point :  j’explique que les valeurs de l’entreprise doivent être en corrélation avec les valeurs du créateur. Et inversement : le porteur de projet crée son entreprise à son image.


Ceci m’amène à réfléchir sur 2 phrases : « on ne fait bien que ce que l’on aime » et « courage, fuyons ». 3 fois dans ma vie professionnelle, j’ai quitté l’entreprise qui m’employait comme cadre. Pas d’accord avec la nouvelle politique du nouveau patron ? Je suis partie. Je sais que cela n’est pas donné à tout le monde et que bon nombre d’entre vous n’ont pas le choix pour des raisons familiales ou financières. Je  ne suis pas une spécialiste du recrutement, mais en tant que candidate, je n’ai jamais accepté de poste dans lequel les valeurs d’entreprise ne correspondaient pas aux miennes. Une fois encore, j’ajoute que j’avais le choix de refuser, ce qui n’est pas le cas de tous les candidats.


Lors des matinées d’information que j’anime sur la création d’entreprise, je pose toujours la question : « quelles sont vos motivations pour créer ? », la réponse « j’en ai assez de mon n+1 » revient très souvent. Elle n’apparait pas dans les statistiques officielles (Cf INSEE 2015) mais la réponse « je veux être autonome » pour 61% des interviewés se situe dans la même zone que « je n’adhère plus aux valeurs de l’entreprise ».


Les mots à retenir sont donc : choix, courage, autonomie, valeurs d’entreprise, valeurs personnelles, motivations.

Photo : Jack Ingle Unsplash


1 vue
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

©2019 by Dominique Delaporte. Proudly created with Wix.com