• Dominique Delaporte

Le coach-création : la perle rare de l’accompagnement des porteurs de projet !

Je reviens sur la différence, à mon avis, entre un accompagnateur et un coach pour un porteur de projet de création.


L’expérience terrain me pousse à dire que la différence est uniquement liée au coût financier de l’heure de l’accompagnateur. Les organismes d’accompagnement sont financés soit par des fondations, soit par des fonds publics. Ils ont des objectifs de rentabilité et sont constitués de salariés rémunérés et de bénévoles. Même quand ces organismes sont des associations à but non lucratif, elles ne dépenseront pas plus que leur budget. Toute la difficulté de l’accompagnement est qu’on ne sait jamais combien de temps il faudra accompagner un créateur : 1 mois, 6 mois, 1 an ? comment rémunérer ce temps passé ?

Et bien c’est impossible.


Seuls les bénévoles, non rémunérés, peuvent passer du temps, sans le compter, avec des porteurs de projet : sans objectif financier, ils sont libres. Est-ce qu’on attend d’eux des résultats autres qu’une création effective ? Non... le porteur créera quand il sera prêt, quand il sera devenu potentiellement un vrai chef d’entreprise, ce métier que personne ne reconnait ! Quand vous allez chez votre poissonnier, est ce que vous voyez en lui un chef d’entreprise ? ou votre maçon ?


C’est la quadrature du cercle car la difficulté est ailleurs : où trouver des bénévoles ? et comment recruter des bénévoles formés ? Des bénévoles capables de former des porteurs de projet à leur métier de Chef d’entreprise ? Car dans la grande majorité des cas, le coach est aussi formateur par nécessité !


Aujourd’hui j’avais rendez-vous avec un porteur de projet de food-truck. Cuisinier depuis 18 ans, avec un CAP, il ne connait rien à la gestion d’entreprise mais il connait très bien son métier. J’avais prévu 1 heure et finalement j’ai passé plus de 2 heures avec lui, 2 heures d’échange sur chaque élément de son mix stratégique.



Qui peut passer autant de temps à écouter un professionnel parler de son métier, de son savoir-faire si ce n’est un bénévole dont le temps n’est ni compté, ni facturé et donc non justifié. Une seule issue pour eux : le bénévole. J’utilise mon propre ordinateur, et je ne compte pas le temps passé en préparation. Pour mémoire il y a des dizaines de milliers de porteurs de projet qui n’ont ni la chance, ni les moyens d’être accompagnés.


Et je suis très satisfaite de ce que ce porteur m’a expliqué. J’ai tout à fait confiance en lui et j’ai validé un chiffrage de comptes d’exploitation prévisionnels à présenter à sa banque pour demande de prêt, supérieur à ce que j’avais prévu dans un premier temps.


Pourquoi pas créer un groupe, un site, composé uniquement de bénévoles pour créateurs, non rémunérés bien sûr, mais formés à la mission d’accompagnement ? Parce que, je le rappelle, on ne s’improvise pas accompagnateur – coach de créateurs ! Ecoute, empathie, créativité, curiosité sont le minimum nécessaire. Ajoutez-y des compétences commerciales, stratégiques et comptables et vous obtiendrez une perle rare...


Messieurs les financeurs, on a besoin de vous !

0 vue
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

©2019 by Dominique Delaporte. Proudly created with Wix.com