• Dominique Delaporte

La Reine Rouge (2)

ll

y a deux semaines j’ai écrit un article sur le paradoxe de la « Reine Rouge », que je vais développer ci-dessous.

En d’autres termes la Reine Rouge explique, dans cet extrait d’"Au-delà du miroir de Lewis Caroll" qu’il faut courir de plus en plus vite pour rester à la même hauteur que les autres ». Les exemples sont nombreux parmi les compétiteurs sportifs qui ne cessent de battre des records de vitesse ou de hauteur.

Revenons à l’entreprise : ceux que la Reine Rouge appelle les « autres » sont les concurrents actuels mais aussi futurs. Les entreprises seraient-elles devenues de véritables « bêtes de compétition » ? Il est indispensable pour chaque Chef d’entreprise d’identifier ses concurrentes et de les surveiller. La Reine Rouge parle aussi de courir de plus en plus vite. Je m’appuie sur cette phrase pour affirmer que rester à la même hauteur ne suffit pas pour gagner des parts de marché : l’objectif est bien de dépasser les concurrents, de faire mieux qu’eux. C’est une question de survie et de pérennité.

Plusieurs stratégies d’action sont à la disposition des Chefs d’entreprise : initier une veille permanente, innover, accentuer la différenciation.

1- La veille ne s’improvise pas. Une entreprise ne vit pas sur une ile déserte. Même les monopoles, voire les services publics doivent faire de la veille. Mais attention : « trop d’infos tue l’info » ! Il s’agit donc de trouver les sources d’infos adéquates à chaque entreprise, de les trier, de les analyser et de les utiliser à bon escient*.

Je considère que la veille est de 2 types :

- Interne au marché et donc concurrentielle. J’ai trouvé en moins de 10 secondes plusieurs sites sur internet de conseils pour créer son propre système de veille (contactez moi : contact@vivematpepme.com, si vous ne trouvez pas ces sites) Il existe aussi des spécialistes de la veille, c’est un vrai métier.

- Externe et environnementale. J’attache beaucoup d’importance à cette veille car elle situe vraiment l’entreprise au sein d’un environnement global.

Pour cela j’utilise alors la matrice PESTEL : Politique, Economique, Sociétal, Technologie, Ecologique et Législatif. Cela me permet de ne rien oublier. J’attache beaucoup d’importance aux mouvances sociétales. Concernant la matrice PESTEL, reportez-vous aux articles précédents sur www.vivematpmepme.com ou mon livre "Manuel de survie du créateur : le marché et la politique commerciale ".

Je suis aussi abonnée à différentes newsletters et je lis des articles de spécialistes de la veille comme Philippe Cahen : cahen.philippe@gmail.com ou http://www.signaux-faibles.fr/.

Attention : toutes les entreprises ont accès aux mêmes informations. C’est à chaque Chef d’entreprise d’en faire son outil de connaissance.

Interne ou externe, à mon niveau, celui d'une TPE, j’utilise les mêmes outils :

- Google alerte

- Infogreffe

- Tous les flux RSS.

- Les newsletters des concurrents, celle du Syndicat professionnel de ma branche

- Je m’inscris dans des réseaux, mais pas n’importe lesquels.

- J’analyse les statistiques de mon site et les articles qui ont le plus de lecteurs.

- …

Mais il ne suffit pas de recevoir des infos : encore faut il les lire et en tirer la « substantifique moelle » ! Une fois lues, triez-les et classez-les sous quelques fichiers word, voire des dossiers papier si vous préférez : les 6 de PESTEL et un fichiers concurrence.

2- L’innovation.

Voir mon article précédent sur ce sujet. Dans tous les cas, inspirez vous de la matrice produits/marchés d’ANSSOF. Tout est dedans : c’est la base décisionnelle de toute innovation. Mon article du 23/09/18 explique 4 types d’innovation à la portée de tout Chef d’entreprise : marketing, technologique, organisationnelle (voir mon article sur l’analyse de la chaîne de valeur de PORTER) et commerciale… N’oubliez pas que l’innovation ne se limite pas à la technologie !

3- La différenciation fera l’objet d’un article à venir.

Et pour conclure je dirai que les principales qualités du Chef d’entreprise en ce qui concerne son environnement sont la curiosité, la mesure du risque et la prise de risque, l’opportunisme, la créativité. Et d’autres à discuter dans un prochain article...

1 vue
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

©2019 by Dominique Delaporte. Proudly created with Wix.com