• Dominique Delaporte

Jean et la matrice ANSOFF : une histoire formidable !

Mis à jour : 29 juin 2019

Je reprends ici la stratégie de Jean, qui est l’exemple opérationnel de cette matrice. Je l’utilise à l’envi dans le Tome 1 de « Manuel de survie de la création : le marché et la politique commerciale ».


Matrice ANSOFF :



Jean vend des lunettes de soleil sur le marché de Lille.

1/ Il décide de monter un peu en gamme en proposant des marques de couturiers pour coller à sa clientèle fidèle qui demande des produits de marque, satisfaits du produit qu’il vend. Marché ancien/produit nouveau : innovation marketing. Nouveauté.

2/ A l’issue d’un samedi pluvieux, il lui reste avec un gros stock de lunettes. Le lendemain dimanche matin, il part en Belgique en vélo avec son stock et un parapluie pour les mettre en valeur : produit existant/marché nouveau = développement de marché, innovation commerciale. Nouveauté.

3/ Son meilleur ami, Patrick est un bricoleur de génie et insère une antenne dans les montures des lunettes de soleil, qui bipe sur le tél dans un rayon de 20 mètres suffisant pour un appartement ou la plage et très utile aux des porteurs de lunettes, qui ne savent jamais où ils les ont posées (cela sent le vécu). Marché ancien/nouveau produit = innovation technologique. Innovation

4/ Puis Patrick, toujours aussi bricoleur et bon développeur ajoute à la demande de Patrick et de ses clients une appli sur le tél portable permettant de localiser la voiture dans un rayon de 500m, quand on a oublié où elle est garée. Nouveau produit/nouveau marché = diversification. Innovation organisationnelle et aussi marketing. Innovation


Et voilà comment l’innovation et la nouveauté permettent au Chef d’entreprise de gagner des parts de marché. Attention : pas d’innovation ni de nouveauté sans une veille permanente !


C’est simple non ?

0 vue
  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

©2019 by Dominique Delaporte. Proudly created with Wix.com