• Dominique Delaporte

Faites appel à votre créativité d’entrepreneur pour...

Faites appel à votre créativité d’entrepreneur pour aborder le nouvel environnement économique de l’Après-cofinement :


1 semaine après le début du confinement, j’ai commencé à écrire sur l’Après en insistant sur la créativité nécessaire au Chef d’entreprise pour rebondir sur les difficultés liées à son futur environnement.

Mais pour se monter créatif, il faut d’abord avoir appris à gérer ls 2 mois de confinement aussi bien au niveau familial que professionnel.

Ci-dessous une compil’ des articles que j’ai fait paraitre sur Linkedin et FB ces dernières semaines :


3 mai 2020 : Ils innovent.

Aujourd’hui, début mai 2020, les meilleurs Chefs de France livrent des repas à domicile ou ont créé des drives, tout comme les cultivateurs et agriculteurs. L’innovation n’est donc pas uniquement une question technologique liée à la recherche, ou la découverte d’un nouveau produit.

Pourquoi innover ? pour mieux coller au marché ? pour augmenter les ventes ? trouver de nouveaux clients ? pour augmenter la rentabilité ? pour s’adapter ?

Nouveau packaging, nouveau format du produit, nouvelle organisation commerciale ou nouvel organigramme de l’entreprise orientée client, nouveau réseau de distribution, nouvelle utilisation d’un ancien produit, nouvelle communication, nouveau marché, tout concourt à l’innovation dans votre entreprise. Faites participer les équipes, aidez-vous de la matrice Ansoff et de la chaine de valeur de Porter. Décomposez chaque activité principale ou secondaire en actions et trouvez « la ligne » à améliorer : la façon de noter les commandes, la formation de certains commerciaux... Tout est innovation dans l’entreprise.

Anticipez, innover s’adapter : c’est une question de survie.


2 mai : Anticiper, innover, s’adapter est une question de survie.

Il y a les Chefs d’entreprise qui s’adaptent aux modifications de leur environnement et les autres. Il y a ceux qui anticipent les changements de paradigme, et les autres. Il y a les innovateurs et les autres. A votre avis, quels sont ceux qui survivront ?

Il est « urgent » de se préparer au nouvel environnement économique d’entreprise encore à définir, celui de l’ »Après ». Certains chefs d’entreprise ont profité de ces semaines de confinement pour envisager l’avenir de leur entreprise autrement, modifier leur stratégie commerciale, voire leur organisation. Il n’est plus possible de répéter à l’envi les succès d’hier. Nous ne sommes ni Mozart, ni Bach ...

Souvenez-vous du paradoxe de la Reine Rouge selon Lewis Caroll. Je pourrais aussi citer Darwin : « les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements. ». Ou encore Churchill : « Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté ».

Anticiper, innover, s’adapter : le champ des possibles est infini, même si « c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleurs soupes » !


30 avril : Si tu ne vas pas au bureau, le bureau ira à toi

Je rebondis sur l’idée d’un intervenant dans « C dans l’air » (la 5) le 29/04/2020 de créer des bureaux de proximité.

Plutôt que de faire venir les salariés au siège au terme d’une heure ou plus de transports en commun, transportez le siège auprès de vos salariés ! Le télé-travail est une réelle opportunité pour repenser autrement l’organisation d’une entreprise « Après ». Mais pour l’avoir expérimenté, je sais qu’il est impossible de se couper des « regroupements » de salariés au moins fois par semaine.

Alors ?

Déporter les sièges sociaux et régionaux dans des bureaux de proximité accessibles en vélo (maxi 10kms), au plus proche du maximum des salariés, comme une sorte de barycentre isochrone. Pas besoin d’un grand local : un T2 suffit, avec un branchement Wi-Fi et une imprimante éventuelle + toilettes et coin cuisine.

Pas besoin non plus d’appartenir à la même équipe pour se retrouver ensemble en présentiel une journée par semaine. Ainsi, moins de coûts de loyer au siège, de transport, de fatigue, de bilan carbone... et beaucoup plus de convivialité, de sens de l’appartenance à l’entreprise. Les DRH vont se régaler. Et on utilise la visio conférence, sans en abuser.

Je ne parle pas de co-working, ni de bureau-virtuel.

25 avril : participer à la reprise économique ?

COMMENT participer à la reprise économique et sociétale indispensable mais encore incertaine d’« Après-confinement » ? Nous allons devoir nous montrer créatifs, individuellement et collectivement, à commencer par les entreprises.

Développer le chiffre d’affaires et la marge tout en diminuant les charges : voici qui ressemble à la quadrature du cercle. Car il faut à la fois faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’Etat pour pouvoir le redistribuer et redonner de la marge (comptable) aux entreprises pour leur permettre de survivre, avant même d’envisager une reprise.

Dans la chaîne de valeur de Porter, il existe deux sortes d’activités dans l’entreprise : principales et secondaires. Pour relancer son activité le Chef d’entreprise pourrait décider de se concentrer sur les activités principales et y dédier toutes les équipes : acheter, produire, vendre, livrer. Les activités secondaires seront reportées.

Je pose alors une autre hypothèse, à supposer que tous les salariés ne reprendront leur travail le 11 mai pour diverses raisons. Ce qui déshabillera automatiquement les fonctions support administratives, si les équipes repassent sur le terrain.

Quelle solution « solidaire » apporter à ces entreprises ? J’ai des propositions. Et vous ?


14 avril L’ennui nous obligerait t il à devenir créatif ?

Vous êtes de plus en plus nombreux à lire mes posts et je vous en remercie.

Au cours du dernier mois, plusieurs d’entre vous ont découvert le mot solidarité : comme faire les courses pour le voisin ou la dame âgée du troisième, ou partager un gâteau ou fabriquer des masques.

Nous avons changé nos habitudes alimentaires, nos habitudes culinaires, nos habitudes de loisir, notre façon de faire les courses, notre façon de travailler. Nous avons découvert la visio-conférence en famille, entre amis, entre collègues, et aussi que faire la classe à la maison était chronophage...Vous avez renoué avec d’anciens amis ? Joué aux cartes par téléphone avec des amis ? Ce serait vraiment dommage de ne pas faire perdurer le meilleur de ce moment de pause imposé.

Quid après le 11 mai ? Allons-nous mettre fin à tous ces comportements « positifs » ? ou allons nous développer, organiser, ... une forme de solidarité économique et sociétale ? Une chose est sure : rien ne sera plus comme avant. A nous de nous prendre en mains : il est temps de se monter créatif.

Je vous ai déjà parlé du jardinier à temps partagé, du bénévolat des retraités, de la « libération » du drive, de la monnaie locale, d’une consommation raisonnée et locale... toutes idées solidaires et sociétales. Et vous, vous avez surement des idées positives ...


12 avril : Libérez les drives !

Il y a 15 ans, à 300 m de chez moi, s’ouvrait un parking avec des bornes et un entrepôt derrière : le premier « Chronodrive » alors en test confidentiel. Le système du DRIVE a fait ses preuves particulièrement en cette période de confinement. Ceci me conforte dans l’idée que le drive généralisé à toutes les formes de commerce permettrait de « libérer » le commerce et ainsi commencer à faire rentrer du CA et de la TVA, source première du budget de l’Etat. Une seule condition : développer des points d’enlèvement safe dans des bâtiments spécialisés ou selon un circuit intérieur safe lui aussi. A noter que le « click and collect » est une sorte de « drive ». En autorisant la généralisation du drive dans les magasins de bricolage, les jardineries mais surtout chez tous les fournisseurs professionnels de matériaux, cela permettrait au BTP de reprendre une partie de son activité. Aux responsables d’entreprise de faire respecter les distances de sécurité et distribuer des masques. De nombreux autoentrepreneurs pourraient alors retravailler. Je fais confiance à l’imagination des responsables de la grande distribution pour inventer une nouvelle forme de livraison à domicile ou emportée.

Photo Unsplash Diego-ph-flq

  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

©2019 by Dominique Delaporte. Proudly created with Wix.com