• Dominique Delaporte

Explorons ensemble ces chemins encore mal desservis :


Cet article est une réponse à la question posée hier par une lectrice au sujet de mon dernier article, s’interrogeant sur la possibilité de gagner de l’argent dans l’ESS. Voyez le « Bon Coin » et son modèle économique ou les entreprises de recyclage textile. ! Elles gagnent beaucoup d'argent et pourtant elles travaillent dans le recyclage, le "seconde main, l'occasion...

Toutes les formes de sociétés + les Associations loi 1901 sont possibles dans l’ESS. Connaissez-vous les SCOOP, les SCIC ?


Je ne suis pas sociologue, juste un Marketeur à l’écoute des marchés et je constate que notre rapport aux biens, notre rapport à la possession a évolué très vite ces derniers temps. J’en veux pour preuve l’explosion des sites de revente de vêtements usagés.

L’économie circulaire n’est pas un vain mot, ni une utopie. Elle s’est inscrite dans notre gestion des biens.

J’ajoute que ESS, Développement durable, Economie circulaire sont étroitement liés par des actions communes comme la réparation et la vente de seconde main.


Voici des exemples (sortis de mon imagination) à la fois solidaires et participant à l’économie circulaire :

- Recycler :

o Apprendre à coudre pour réparer un ourlet ou une bretelle de top déchirée. Créer un atelier de réparation uniquement par envoi.

o Créer des boites à livres

o Utiliser les services locaux de « Toogootogo » ou Oui-greens

o Les « ventes de garage », sortes de vide-greniers devant sa porte. Site organisateur de « garage-sale ».

o « recycler » sa propre cuisine (voir soyons fous)

- Donner, offrir, prêter

o Partager son jardin potager avec un micro entrepreneur s’occupant de 4 ou 5 jardins

o Faire du compost avec ses tontes et le partager avec ses voisins ou une association genre « jardins partagés »

o Donner des graines de ses propres récoltes. (voir SEL)

o Le Bénévolat : offrir du temps, des compétences,

o Il existe des sites de don fonctionnant par abonnement

o

- Réparer, faire durer, combattre l’obsolescence programmée* :

o Créer un « Repaircafé »

o Atelier de réparation en ligne sur abonnement avec des artisans spécialisés.

o Apprendre à réparer soi-même grâce à tutos de réparations ;

o

- Echanger : c’est le propre des SEL. Un Système d'échange local est un système d'échange de produits ou de services au sein d'un groupe fermé, généralement constitué en association. Ses membres échangent des biens et services selon une unité propre à chaque groupe. L’objectif est d'accéder à des échanges égalitaires et de tisser des liens. Wikipédia.

Mais c’est aussi :


- Circuits courts : fort développement actuellement. «Market Place» ou sur son propre terrain.

- Réfléchir à une nouvelle forme de service de livraisons à développer en dehors des circuits existants

- « Conciergeries » : plutôt bas et milieu de gamme regroupant des demandes par quartier.

Soyons fous :

- Partager/vendre le trop-cuisiné avec quelques voisins, pour une Maison de retraite... Pour cela il faudrait adapter la loi pour de petits espaces/cuisine perso.

- Louer une ou deux chambres « à long terme » à des personnes âgées et prendre soin d’elles au quotidien (lessive + repas, voire passe-temps) hors soins à domicile.

- Organisateur de loisirs récréatifs* pour jeunes ou non, en visio-conférence !

- ...

Je suis sûre que vous ne manquez pas d’imagination. C’est le moment de le prouver.

www.Dominiquedelaporte-story.com

*depuis le début du confinement, nous jouons aux cartes de 17h à 18h30 à 5 joueurs, sur Whatsap. Vraiment très bien !

  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône

©2019 by Dominique Delaporte. Proudly created with Wix.com